Analyser son site internet simplement

Comment analyser son site ?

Cette semaine je te propose de découvrir comment commencer à analyser ton site. Sans entrer dans les détails de code ou de développement, je m’adresse principalement aux néophytes du web ou aux propriétaires de sites voulant simplement tester l’optimisation. Bien entendu les développeurs son invités à partager leurs méthodes !

On va simplement aborder 2 ou 3 réflexes qui sont surtout là pour orienter ton analyse et te faire poser les bonnes questions. J’aborderai les aspects techniques dans d’autres articles.

Le plus important d’abord

Beau n’est pas synonyme de bien

Certes de nos jours avoir un site qui en jette peut être gratifiant – Et oui, ça l’est, on ne va pas se le cacher – mais ce n’est pas l’unique chose à prendre en compte. Selon certains, rien ne vaut la fonctionnalité et l’expérience utilisateur. Un site aura beau être… beau, si on ne comprend pas comment s’en servir, si les actions ne font pas ce qu’elle devraient faire et si le contenu est absent (ou s’il laisse à désirer) c’est complètement inutile. La simplicité est un bon conseil pour commencer.

Attention à la lenteur

5 secondes.

C’est le temps maximal qu’on nouveau visiteur est disposé à attendre pendant que ton site se charge. Là encore ton site peut être aussi magnifique que tu le veux, si personne n’a la patience d’attendre, personne ne verra tes belles images HD ou ton design parfait.

Pas de référencement, pas de chocolat

Le référencement (naturel) n’est pas évident. Même en respectant à la lettre toutes les recommandations cela prend du temps. Alors ne pers pas d’emblée avec un handicap en négligeant cette partie !

Assure-toi que le code est bien propre et que tu as activé un service d’analyse, type Google Analytics et Google Search Console. Cela va te permettre de monitorer ton référencement. Vérifie également que ton site est en HTTPS, et de manière générale, tiens-toi régulièrement au courant des pratiques SEO qui évoluent au cours du temps.

Générer de l’intérêt, les 7 facettes de l’UX

On peut découper son analyse de site en 7 parties orientées expérience utilisateur :

Un site doit être :

  • UTILE, c’est à dire répondre à un besoin…
  • ATTRACTIF, donner envie d’y rester de par son design, et donner envie d’y aller de par sa communication…
  • ACCESSIBLE, facile à comprendre, à lire, à retenir…
  • CRÉDIBLE, inspirer confiance, donner des sources fiables…
  • TROUVABLE, par le partage, le référencement, on en a parlé plus haut…
  • UTILISABLE, simnple à prendre en main, temps de chargement réduit, navigation aisée…
  • DE VALEUR, doit montrer ou créer de la valeur, un contenu de qualité, et apporter un bénéfice à ses utilisateurs…
Les 7 Facettes de l'UX
Les 7 facettes de l'UX

Les bons réflexes et les bons outils pour analyser son site

Se mettre à la place de ses utilisateurs

Ce qui est évident pour un concepteur l’est souvent beaucoup moins pour un utilisateur !

Quand on conçoit soi-même son site, on a tendance à se laisser berner par sa propre logique. Nos habitudes et notre navigation sur nos sites nous paraissent simples. Or, on oublie que c’est évident, puisque le site est à nous, construit par nous. Si on ne fait pas l’effort de se mettre à la place d’un utilisateur externe, on prend un risque. Ce qui est évident pour un concepteur l’est souvent beaucoup moins pour un utilisateur !

  • Fais tester ton site à ton entourage, tes connaissances, ou à tes clients. Observe leurs comportements, les retours qu’ils te font. Si plusieurs personnes font le même constat, tu pourras en déduire quelque chose !
  • Tu peux également trouver plusieurs outils de test utilisateurs. Certains peuvent capturer des vidéos de navigations-types sur ton site, d’autres t’indiquent où les gens cliquent majoritairement…

Les réflexes de base

Analyser son site passe aussi par des réflexces. Aller, pour le sport une petite checklist vraiment de base des quelques éléments à vérifier sur ton site :

  • Ton site est-il en HTTPS ?
  • Vérifie qu’il s’adapte à tout type d’écran (Écran PC, PC Portable, Tablette, Mobile…).
  • Assure-toi que le site n’est pas trop lent.
  • Tu peux vérifier son score sur GTMetrix. Un score supérieur à 75% minimum est attendu !
  • Assure-toi que ton contenu est hiérarchisé (Titres, sous-titres, paragraphes) et que tes phrases ne sont pas trop longues (je l’avoue, j’ai aussi du travail à faire là dessus !).
  • Propose toujours un moyen de contact.
  • Le titre des pages / articles doit bien refléter leur contenu.
  • Vérifie aussi que ta page d’accueil est claire et explique bien tes services ou tes types de contenus.
  • Vérifie que tu possédes bien une favicon.

Je m’arrête ici pour les listes, mais si ça t’intéresse, je t’invite à regarder les règles Opquast.

Analyser son site et sa progression

J’ai parlé de Google Analytics sans détailler son utilité, je le ferai plus en détail dans un prochain article, mais pour le moment voici par où tu peux déjà commencer :

  • Quand tu postes un nouveau contenu (et après l’avoir partagé sur les réseaux sociaux), regarde l’évolution de ta courbe d’audience, cela te permet :
    • de savoir ce qui plait à tes lecteurs déjà présents
    • mais aussi de voir quels sont les types de contenus susceptibles de t’en apporter des nouveaux
    • et enfin, ce qui permet de fidéliser ces dernier (des lecteurs qui reviennent te lire régulièrement)
  • Regarde aussi le taux de rebond
  • Cet élément t’indique le nombre de visiteurs qui ne regardent qu’une seule page de ton site (en gros ils arrivent sur le site et ils repartent aussitôt sans ouvrir d’autres pages). Ne t’alarmes pas si ton taux est à 50%, c’est généralement un bon score (tout dépend de la nature de ton site, mais c’est un score honorable).

Aucun site n’est jamais terminé

Le web avance à grandes enjambées. Ce que tu fais actuellement sur ton site sera probablement obsolète dans moins d’un an. Ce qui ne veut pas obligatoirement dire que tu dois remettre ton site à neuf dans un an, mais que les “bonnes pratiques” évoluent. Je t’encourage donc à rester informé et documenté. Non pas pour devenir un expert, mais pour savoir dialoguer avec les experts du web, les comprendre ou simplement leur demander un avis. En bref sache prendre conscience de l’évolution du support de ton business !